Les arts antiques : Tapisseries, mosaïques, vases, sculptures…

 

L’antiquité

Les arts antiques : Tapisseries, mosaïques, vases, sculptures…


Repères

L’Antiquité commence avec l’invention de l’écriture en Mésopotamie 3 500 ans avant la naissance de Jésus-Christ.
C’est la période des premières grandes civilisations qui se développèrent sur tous les continents et notamment autour du bassin de la mer Méditerranée.

Le nom de “Antiquité”, désigne d’une façon générale, l’histoire des anciennes civilisations. Le mot prend des signification différentes, suivant le point de vue où l’on se place. Sa signification s’est fort étendue à partir du XIXe siècle, en raison du grand développement des sciences historiques. Employé seul, le mot Antiquité désigne encore aujourd’hui l’Antiquité classique, c’est-à-dire l’histoire de la civilisation gréco-romaine, et celle des peuples riverains de la Méditerranée, dans la mesure où ils ont été directement en rapport avec les Grecs et les Romains. L’Antiquité ainsi entendue se situe entre la Préhistoire et le Moyen âge. Le sommaire ci-dessus, mieux que toute définition synthétique, montre quel est le champ couvert par ce mot dans ce site.


L’Art antique

C’est une époque où la dominante est religieuse, c’est-à-dire que les créations artistiques sont faites dans le but d’honorer les dieux. Elles ont un caractère sacré.

    Cette période aborde 4 thèmes artistiques :

  • Dessin : Nous trouvons un sens du dessin très précis et très développé. De nombreux dessins préparatifs retrouvés (recherches de motifs, esquisses de statues…)
  • Sculpture : Nous trouvons des statue aux poses rigides et symétriques, des stèles sculptées illustrant guerres et victoires et des sculptures en bronze représentant souvent les rois et les chefs guerriers
  • Artisanat : Nous trouvons de nombreux objets de décoration et de meubles ornés, des bijoux en or et argent. Les sceaux cylindriques ciselés (avec incrustation de motifs et pictogrammes) peuvent servir aux signatures
  • Architecture : Nous trouvons des remparts autour des cités-états, des palais des rois et des ziggourats (temples constitués de plusieurs étages)

>>> Ressources pédagogiques à imprimer <<<


Les arts antiques : Tapisseries, mosaïques, vases, sculptures…

Tapisserie
L’art de la tapisserie est un art très ancien qui remonte à l’antiquité et plus précisément l’Egypte ancienne en 1450 av. JC. Les archéologues retrouveront des fragments de tapisserie dans la tombe de Tout Ankh Amon pharaon de la XVIII ème dynastie. Durant l’antiquité de nombreux textes feront état d’existence de tapisseries tant en Grèce qu’à Rome. On va d’ailleurs découvrir des peintures de métier à tisser sur certains vases grecs.

Bellérophon et Persée piétinant la Chimère. Fragment d’un tissu provenant de la tombe d’une dénommée Sabine à Antinoé, trouvé drapant les épaules de la défunte.

Mosaïque
La mosaïque est un art décoratif dans lequel on utilise des fragments de pierre colorées, d’émail, de verre, de pierre (marbre, granito) ou encore de céramique, assemblés à l’aide de mastic ou d’enduit, pour former des motifs ou des figures. Quel que soit le matériau utilisé, ces fragments sont appelés des tesselles. Elle est très utilisée pendant l’Antiquité romaine.

La mosaïque de la bataille d’Alexandre est une mosaïque de sol découverte en 1831 à Pompéi dans la maison du Faune (en), une des domus les plus grandes et richement décorées de la ville. La maison occupe toute une insula et contient d’autres mosaïques de sol d’une grande qualité. Celle de la bataille d’Alexandre reste la plus grande et la plus impressionnante et est exposée aujourd’hui au Museo archeologico nazionale di Napoli.

Céramique
Dans l’Antiquité, notamment en Grèce et à Rome, il était fait un grand usage de récipients de toutes tailles et de toutes formes, répondant à tous les besoins, faits en céramique.

Sculpture
La Vénus de Milo est sans conteste la sculpture la plus connue de l’Antiquité. Aujourd’hui conservée au musée du Louvre, elle aurait été réalisée vers 100 avant J.-C. par Praxitèle ou Alexandre d’Antioche. Découverte sur l’île de Milo en 1820, elle représenterait, d’après les historiens, la déesse grecque Aphrodite (ou Vénus pour les Romains). Ses deux bras manquants lui donnent une silhouette facilement reconnaissable.


Galerie Photos


>>> Ressources pédagogiques à imprimer <<<