Partagez:

Le Palais-Royal est un domaine appartenant à l’État et administré par le Centre des monuments nationaux ; il est composé d’un vaste ensemble comprenant le palais, le jardin et les logements donnant sur le jardin. Le Domaine national du Palais-Royal est classé Monument Historique depuis 1994. De la demeure que fait édifier le Cardinal de Richelieu au Palais-Royal d’? aujourd’hui, le domaine a connu de nombreuses transformations architecturales.
Le Palais-Royal a été le témoin des évènements les plus marquants de l’histoire de France. Cette « petite ville » a toujours conservé une particularité qui lui est propre : l’alliance de lieux dévolus les uns au pouvoir, les autres à l’agrément. Le théâtre y tient d’ailleurs une place importante et l’art contemporain y a fait son entrée en 1985.
Le Palais-Royal est une magnifique illustration de l’architecture palatiale et civile de la fin du XVIIIe siècle.
Témoin des évènements les plus marquants de l’histoire de France, cette « ville dans la ville » a toujours présenté cette caractéristique : l’alliance de lieux dévolus les uns au pouvoir, les autres à l’agrément. Au XVIIIe siècle, le jardin sera l’une des promenades les plus en vogue du tout Paris, qui vient chercher sous ses galeries les dernières tendances à la mode. Le public délaissera peu à peu le domaine au cours du XIXe siècle avec le développement des Grands Boulevards. C’est au cours du XXe siècle, que le Palais-Royal retrouvera une part de son lustre d’a ntan. Les galeries vont devenir au fil des années 2000, l’un des rendez-vous de la mode et du shopping parisien. L’art contemporain y trouve également un espace d’expression, lors de l’installation dans la cour d’honneur, des Colonnes de Buren et des fontaines de Bury en 1985.


Histoire

  • Nommé Ministre en 1624, le Cardinal de Richelieu souhaite s’i nstaller à proximité du palais du Louvre où réside Louis XIII. Il acquiert la même année, le vieil hôtel de Rambouillet. Soucieux de disposer d’une résidence à la mesure de ses hautes fonctions, il obtient à cet effet, en 1633, l’autorisation du roi de faire abattre les fortifications de Charles V et de combler les fossés qui les entourent. Il se lance alors dans une vaste campagne d’a cquisition des terrains et des maisons alentour afin d’y édifier un palais monumental et bordé d’un vaste jardin. La réalisation de cet ambitieux projet est confiée à son architecte attitré Jacques Lemercier (1585-1654). Le chantier de construction débute vers 1634. Il est presque achevé en 1642 à la mort du Cardinal.
    Collectionneur d’œuvres d’art averti le Cardinal de Richelieu fait construire deux galeries de peinture, l’une dans l’aile sud-ouest du palais dite « petite galerie », et l’autre dans l’aile nord-ouest dite « galerie des hommes illustres ». Philippe de Champaigne (1602-1674), est par ailleurs chargé de la décoration du palais.
    Pierre Desgots (1630-1688), beau-frère d’André Lenotre, est chargé de dessiner le jardin. Ce dernier se compose de six parterres de broderies, de deux bassins à jets d’eau, de statues, le tout bordé d’alignements de marronniers et de charmes. Le jardin est séparé de la cour d’honneur du palais par une série d’arcades surmontées d’une terrasse.
  • A sa mort en 1642, le Cardinal fait don de sa demeure au roi. Devenue Régente du royaume à la mort de Louis XIII (1643), Anne d’A utriche, son épouse, et ses fils (Louis XIV et Philippe d’Orléans) s’y installent jusqu’en 1651. Anne d’Autriche confie à Simon Vouet (1590-1649) la poursuite des travaux et la décoration du palais.
  • En 1692, Louis XIV offre le Palais-Royal à son frère Philippe. Son fils, Philippe d’Orléans devenu Régent en 1715 installe le conseil de Régence au Palais Royal. Son petit-fils, Louis Philippe d’Orléans entreprend des transformations importantes. L’architecte Pierre Contant d’Ivry (1698-1777) est chargé de doubler l’aile est du palais côté jardin et distribue dans l’aile ouest les appartements de la Duchesse. Leur décor fait sensation par sa modernité, alternant entre le classicisme du siècle de Louis XIV et une réinterprétation du style antique. A la suite de l’incendie de 1763 qui détruit la salle d’opéra et une partie du palais construit par Lemercier, la façade donnant sur l’a ctuelle place du Palais-Royal est reconstruite. Contant d’Ivry réalise un ensemble remarquable, composé d’un hall et d’un escalier d’honneur coiffé d’une coupole monumentale permettant d’accéder aux appartements du Duc et de la Duchesse.
  • En 1781, Louis Philippe Joseph d’Orléans, futur Philippe Egalité hérite du palais. Fortement endetté, il décide de bâtir un vaste ensemble de logements de rapport autour du jardin. L’a rchitecte Victor Louis (1731-1800) construit sur trois côtés des maisons bourgeoises mitoyennes dont les façades percées d’arcades au rez de chaussée abritent des commerces. Les jardins dont l’accès est interdit aux agents de la force publique deviennent un lieu de libre pensée. Cette situation favorise la prolifération des cercles, des maisons de jeux et de la prostitution. Intellectuels et hommes politiques prennent l’habitude de se retrouver dans ses cafés, journaux et publications satiriques circulent sous ses arcades. Le Palais-Royal est devenu un véritable forum où se préparent les évènements révolutionnaires. C’est ici que Camille Desmoulins, le 12 juillet 1789 appelle le peuple à prendre les armes suite au renvoi de Necker, Ministre populaire de Louis XVI. Après l’exécution de Philippe Egalité le 6 novembre 1793, le Palais-Royal est rattaché au domaine national de l’Etat.
  • Le palais devient alors le siège d’institutions politiques et artistiques. En 1799, le Consulat y installer le Tribunat, Restitué à la famille d’Orléans en 1814 sous la Restauration, il redevient résidence princière, sous le Second Empire.
    Dans un contexte urbain en mutation, le Palais-Royal est progressivement délaissé à partir des années 1830 au profit des Grands Boulevards où les grands magasins voient le jour. En 1836, Louis-Philippe y interdit les maisons de jeux et la prostitution,. Le jardin est désormais délaissé par les parisiens Au début de la Troisième République, il accueille plusieurs administrations, dont le Conseil d’Etat. Certaines institutions nées sous la Vème république s’y installent, c’est le cas du Conseil Constitutionnel, en 1958 et du Ministère de la culture en 1959.
  • En 1983, la cour d’honneur qui servait de parking.est réhabilitée. Une politique de commandes publiques est engagée. L’œuvre de Daniel Buren est sélectionnée. Elle est installée en 1985 après de longues polémiques sur la pertinence de cette installation, ainsi que deux fontaines créées par Pol Bury.
  • Passionné de théâtre, Richelieu avait fait construire en 1637, une salle située dans l’aile sud-est du palais. C’est dans ce théâtre que Molière (1622-1673), directeur de la troupe du roi, joua presque toutes ses pièces. Après la mort du maître, la salle fût réservée aux opéras de Lully (1632-1687). Le bâtiment sera victime de deux incendies, l’un en 1673 et l’autre en 1781. A la suite de ce dernier, Philippe-Egalité confie à Victor Louis, la construction d’une nouvelle salle, l’actuelle Comédie Française
    Le Palais-Royal s’enorgueillit d’un autre théâtre situé à l’a ngle des rues de Montpensier et de Beaujolais, le théâtre du Palais-Royal. Créé en 1784 pour abriter une troupe de marionnettes, cette petite salle de spectacle va connaître plusieurs transformations. Sa modernisation en 1831 va faire de lui l’édifice que nous connaissons aujourd’hui.

Ressources pédagogiques

 
Domaine national du Palais-Royal - Wikipédia


Galerie Photos


Contact

Tél: 01 47 03 92 16
Web: www.palais-royal.monuments-nationaux.fr

Visite de groupe / Visite-conférence

Réservation pour les groupes uniquement
Tarif : de 1 à 15 personnes 105€, de 16 à 30 personnes 140€
Tél: 01 44 54 19 33
Email: visites-conferences@monuments-nationaux.fr

Jardin du palais-Royal

Tél : 01 42 96 13 32 ou 01 47 03 92 16
Email: veronique.lehen@monuments-nationaux.fr


Ouverture / Fermeture

Ouvert tous les jours
-1er octobre – 31 mars : 7H30 – 20H30
-1er avril – 31 mai : 7H00 – 22H15
-1er juin – 31 août : 7H00 – 23H00
-1er septembre – 30 septembre : 7H00 – 21H30

Les galeries du Palais-Royal restent ouvertes en continu.

Tarifs

Gratuit / Accès libre

Visite de groupe / Visite-conférence
Réservation pour les groupes uniquement
Tarif : de 1 à 15 personnes 105€, de 16 à 30 personnes 140€

Accès

-Métro : lignes 1, 7 et 14
-Bus : lignes 21, 27, 39, 48, 69, 72, 81, 95

Adresse

Notre Adresse:

Palais-Royal - 6 rue de Montpensier - 75001 Paris

GPS:

48.86367277777778, 2.3370888888889567

Alors faites un commentaire !

Un avis? Un conseil? Une remarque?
Laissez nous un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec