Littérature – La légende de Dédale et Icare

 

L’antiquité

Littérature – La légende de Dédale et Icare


Dédale et Icare

La légende dit que Dédale est le petit fils d’Erechthée, le roi d’Athènes. Dédale était formé à la sculpture et à l’architecture par Athéna elle-même.

Jaloux de son neveu Talos qui le dépassait dans son art, il le précipita du haut de l’Acropole, mais Athéna le changea en perdrix durant sa chute. Banni d’Athènes, Dédale trouva refuge en Crète à la cour du roi Minos. Celui-ci le chargea de construire un labyrinthe, vaste ensemble de bâtiments, galeries, et couloirs dont la complexité devait empêcher d’en trouver la sortie. Cette construction était destinée à y enfermer le Minotaure, monstre à corps d’homme et tête de taureau, né des amours de la reine Pasiphae et d’un taureau blanc envoyé par Poséidon.

Dédale fournit à Ariane, fille de Minos, le fil qui allait permettre à Thésée, venu tuer le Minotaure, de sortir du labyrinthe.

Minos, informé de cette trahison, fit enfermer dans son propre labyrinthe Dédale avec son fils Icare, né de son union avec Naucraté, une esclave crétoise. Pour s’en échapper, Dédale, toujours ingénieux, fabriqua des ailes de plumes collées entre elles par de la cire. Avant de s’envoler, il prévient son fils de ne pas s’approcher du soleil pour éviter que la chaleur de celui-ci ne fasse fondre la cire. Mais durant leur vol, Icare, oublieux des conseils de son père, monta trop haut, et ses ailes s’étant désagrégées, il tomba dans la mer qui porte actuellement son nom (la mer icarienne). La légende raconte que Talos, sous sa forme de perdrix, vola autour de lui durant sa chute, satisfait de cette vengeance.

Dédale atteignit la Sicile et trouva refuge auprès du roi Cocalos. Minos, qui le poursuivait de sa haine, le retrouva. Dédale accepta de le suivre en Crète, mais lui proposa d’abord de prendre un bain dont l’eau, à dessein trop chaude, l’ébouillanta. Minos devint alors un des juges des Enfers.

Une autre version veut que Dédale et Icare quittèrent la Crète en bateau et que Dédale inventa non les ailes, mais les voiles.

La légende d’Icare symbolise le danger qui guette les ambitieux et les téméraires, d’où l’expression
« se brûler les ailes ».

Le mot « dédale » est devenu synonyme de labyrinthe et, au sens figuré, une situation complexe et confuse.

>>> Ressources pédagogiques à imprimer <<<


Repères

L’Antiquité commence avec l’invention de l’écriture en Mésopotamie 3 500 ans avant la naissance de Jésus-Christ.
C’est la période des premières grandes civilisations qui se développèrent sur tous les continents et notamment autour du bassin de la mer Méditerranée.

Le nom de “Antiquité”, désigne d’une façon générale, l’histoire des anciennes civilisations. Le mot prend des signification différentes, suivant le point de vue où l’on se place. Sa signification s’est fort étendue à partir du XIXe siècle, en raison du grand développement des sciences historiques. Employé seul, le mot Antiquité désigne encore aujourd’hui l’Antiquité classique, c’est-à-dire l’histoire de la civilisation gréco-romaine, et celle des peuples riverains de la Méditerranée, dans la mesure où ils ont été directement en rapport avec les Grecs et les Romains. L’Antiquité ainsi entendue se situe entre la Préhistoire et le Moyen âge. Le sommaire ci-dessus, mieux que toute définition synthétique, montre quel est le champ couvert par ce mot dans ce site.


Galerie vidéos YouTube


Galerie Photos


>>> Ressources pédagogiques à imprimer <<<