Nouvelle – La peur – Guy de Maupassant

 

Nouvelle

La peur – Guy de Maupassant


>>> Ressources pédagogiques à imprimer <<<

Resume

Sur un bateau à destination de l’Afrique, des hommes parlent de la peur en regardant la mer. Un homme au teint bronzé, le visage marqué par les événements de la vie, nie qu’aucun passager ait connu la peur comme lui l’a connue une nuit de décembre il y a dix ans. Il raconte deux épisodes de sa vie où il a ressentit la peur

Dans le désert près d’Ouargla, il était avec un ami, 8 spahis et 4 chameliers. Ils gravissaient des dunes, les redescendaient, quand soudain un homme pousse un cri et ils entendent un tambour. Son ami tombe de son cheval à ce moment précis, victime d’une insolation, et pendant qu’ils essaient en vain de le sauver, le tambour continue : c’est parait-il le bruit que font les grains de sable qui retombent sur la végétation (voir chant des dunes).

Sa deuxième peur, il l’a connue l’année d’avant dans une forêt du Nord-Est de la France où il était parti chasser. Un paysan l’accompagne jusqu’au domicile du garde-chasse où il doit dormir. Quand ils arrivent, le garde pointe son fusil vers eux et ses deux fils sont chacun armés de haches. Dans un coin, deux femmes sont cachées. Le garde explique qu’il a tué un braconnier deux ans plus tôt jour pour jour, et il est persuadé que le trépassé va revenir le chercher ce soir-là. L’hôte essaye de détendre l’atmosphère, mais rien n’y fait, la peur et l’angoisse s’installe. Le chien se met à hurler et, pendant une heure, les hommes l’écoute, nerveux. N’en pouvant plus, le garde-chasse le jette dehors dans la cour. Ils sentent un mouvement dehors, quelque chose tourne autour de la maison et gratte les murs. Le garde-chasse pense qu’il s’agit du revenant. Soudain, ils aperçoivent deux yeux blancs à travers le carreau de la porte, le garde tire. Le lendemain matin, ils voient que ce n’était que le chien. Il était passé sous une palissade


L’Auteur

Henry-René-Albert-Guy de Maupassant est un écrivain français né le 5 août 1850 au château de Miromesnil à Tourville-sur-Arques (Seine-Inférieure) et mort le 6 juillet 1893 à Paris.

Lié à Gustave Flaubert et à Émile Zola, Guy de Maupassant a marqué la littérature française par ses six romans, dont Une vie en 1883, Bel-Ami en 1885, Pierre et Jean en 1887-1888, et surtout par ses nouvelles (parfois intitulées contes) comme Boule de suif en 1880, les Contes de la bécasse (1883) ou Le Horla (1887). Ces œuvres retiennent l’attention par leur force réaliste, la présence importante du fantastique et par le pessimisme qui s’en dégage le plus souvent, mais aussi par la maîtrise stylistique. La carrière littéraire de Maupassant se limite à une décennie — de 1880 à 1890 — avant qu’il ne sombre peu à peu dans la folie et ne meure peu avant ses quarante-trois ans. Reconnu de son vivant, il conserve un renom de premier plan, renouvelé encore par les nombreuses adaptations filmées de ses œuvres.


Galerie Photos


>>> Ressources pédagogiques à imprimer <<<