Sculptures au Moyen Age – L’art roman, l’art gothique

 

Sculptures au Moyen Age

L’art roman, l’art gothique


>>> Ressources pédagogiques à imprimer <<<

Art roman

L’art roman est un art rural qui est né en 1030 en Allemagne avant d’arriver en France. Les églises romanes sont généralement des églises de campagne. A partir du IXe siècle, des églises romanes sont construites dans l’Europe chrétienne car les monastères se multiplient. Un monastère est l’endroit où habite les moines. Dans chaque monastère se trouve une abbatiale de style romane. Une abbatiale est une église réservée aux moines. Comme le pèlerinage devient de plus en plus important, des églises romanes sont construites sur les grandes routes des pèlerins.

Les différences dans l’architecture
Les églises romanes sont simples et petites. L’église est recouverte d’une voûte en berceau. Une voûte est une structure destinée à couvrir un espace vide entre deux murs parallèles. Une voûte en berceau est constituée d’une série d’arc. Les voûtes en berceau ne pouvaient pas être très hautes car le poids des pierres en haut de la voûte avaient seulement deux supports. Ces deux supports sont les deux colonnes de la voûte.
A l’extérieur des églises romanes se trouvent d’immenses contreforts. Un contrefort est un bloc de maçonnerie qui est élevé à l’extérieur d’un mur pour le soutenir. Les contreforts des églises romanes sont directement appliqués sur l’église.

Les différences des décorations
La décoration des églises romanes est simple. A l’intérieur de l’édifice, sur les murs, les piliers et sous les voûtes, partout les églises romanes sont recouvertes de peinture. Toutes les couleurs de ces peintures sont faites avec des produits naturels, ce qui explique la fragilité et la rareté des œuvres ayant résisté au temps. Par exemple, dans la chapelle de Berze-le-Ville se trouve une représentation utilisant un bleu sombre comme le Lapis-lazuli (une pierre). Les couleurs dominantes sont l’ocre jaune ou rouge, le vert, le blanc et le noir. Elles sont utilisées pour renforcer les lignes de l’architecture, de la sculpture et pour couvrir les murs de scènes historiques. Sur les colonnes se trouvent du faux marbre qui est imité par de la peinture.
Dans les toutes premières réalisations romanes, vers la fin du Xe siècle, la sculpture est avant tout décorative. Le décor sculpté se situe en général dans quelques endroits : par exemple le portail. Au cour du temps, les motifs se creusent, les scènes à personnages sont de plus en plus nombreuses et plus vivantes. Les scènes d’inspiration religieuses dominent à l’intérieur des églises, mais à l’extérieur, sous les toitures, dans les cloîtres et aux baies des clochers, figurent des scènes profanes, parfois choquantes.


>>> Ressources pédagogiques à imprimer <<<

Art gothique

Réference : Groupe de travail, DSDEN du Doubs

L’art gothique est un art urbain né au XIIe siècle. Les bâtiments gothiques sont d’immenses cathédrales. Les villes s’enrichissent grâce au commerce qui devient de plus en plus important. Comme les bourgeois, marchands et artisans ont plus d’argent, ils décident de construire des cathédrales pour montrer la richesse de la ville. Comme les constructions des cathédrales deviennent très importantes, les villes se concurrencent afin d’avoir la cathédrale la plus grande et tout particulièrement la nef la plus haute.

Les personnes qui travaillent dans les chantiers sont nombreuses. Le maître d’œuvre ( de nos jours l’architecte) dirige l’ensemble des ouvriers. Le maître d’œuvre est un homme ayant de l’expérience, qui s’est formé sur les chantiers et qui maîtrise d’autres métiers. Il dessine le plan du terrain où s’élèvera l’église. Le travail de l’architecte consiste à diriger la construction et la décoration de l’église. Parmi les hommes qui travaillent sur le chantier, on trouve: la masse des manœuvres qui creusent les fondations, évacuent la terre et apportent les pierres. Au dessus d’eux se trouvent tout une équipe qui fabrique le mortier; ils trempent le plâtre et taillent ou sculptent les pierres. La construction d’églises coûte très cher. Tous, riches et pauvres, donnent de l’argent pour être reçus au paradis, et aussi par souci de prestige.

Les différences dans l’architecture
Les églises romanes sont simples et petites. L’église est recouverte d’une voûte en berceau. Une voûte est une structure destinée à couvrir un espace vide entre deux murs parallèles. Une voûte en berceau est constituée d’une série d’arc. Les voûtes en berceau ne pouvaient pas être très hautes car le poids des pierres en haut de la voûte avaient seulement deux supports. Ces deux supports sont les deux colonnes de la voûte.
A l’extérieur des églises romanes se trouvent d’immenses contreforts. Un contrefort est un bloc de maçonnerie qui est élevé à l’extérieur d’un mur pour le soutenir. Les contreforts des églises romanes sont directement appliqués sur l’église.

Les différences des décorations
Le point de départ de la sculpture gothique est représenté par ce que l’on appelle les statues-colonnes. L’idée nouvelle était d’accrocher des statues-colonnes représentant des personnages de l’Ancien Testament (dans les années 1100). Après ces années, les statues ont été plus travaillées : les plis des vêtements sont souples, les mèches des cheveux sont marquées; on appelle ce style le style de Senlis. A partir des années 1200, on remarque une autre évolution : les sculptures du Nord de la France sont caractérisées par des yeux en amande, des pommettes saillantes et le sourire aux lèvres. Un changement de style a lieu dans les années 1240; ce nouveau style s’appelle le maniérisme : les plis des vêtements sont traités avec élégance, les silhouettes des personnages sont fléchies et courbées. On retrouve surtout des images concernant la mort, par exemple le Christ attendant la mort et la scène de la mise au tombeau.
Dans les églises gothiques, le vitrail fait partie du décor. Un vitrail est un assemblage de verres colorés, servant de décoration. Les thèmes les plus souvent peints sont la vie du Christ, celle d’un saint, d’un paysan ou des représentations de divers travaux.


Galerie vidéos YouTube

  • Ajoutée le 27 mars 2013
    L’équipe de C’est Pas sorcier nous emmène visiter les cathédrales d’Amiens et de Notre-Dame pour découvrir comment on a pu élever ces vaisseaux de pierre. Du transept au labyrinthe en passant par le triforium, ils nous expliquent tout sur les techniques et les matériaux utilisés par les architectes de l’époque. Ils nous dévoilent également les méthodes de fabrication des vitraux et les travaux de restauration de Notre-Dame. Quels sont les styles architecturaux du Moyen-Age ? A quoi sert une croisée d’ogives ? Comment les bâtisseurs de cathédrales soulevaient-ils des charges lourdes ?
     
    Licence YouTube standard © C’est pas sorcier

  • Ajoutée le 20 janv. 2015
    Entre le XIe et le XIVe siècle, l’Occident se couvre d’églises puis de cathédrales. Toute l’Europe connaît un extraordinaire essor artistique. Cette vidéo présente les grandes caractéristiques de ces deux styles architecturaux : de l’arc en plein cintre à l’arc brisé, de la fenêtre au vitrail, du contrefort à l’arc-boutant en passant par la sculpture.
     
    Licence YouTube standard © CANOPÉ Académie de Caen

  • Mise en ligne le 2 sept. 2010
    Le Centre des monuments nationaux célèbre le 11e centenaire de la fondation de l’abbaye de Cluny et réunit pour la première fois près de 130 œuvres d’art exceptionnelles, sculptures, mosaïques, orfèvrerie et quelques-uns des plus beaux manuscrits enluminés médiévaux, chefs-d’œuvre du monde clunisien, issus d’institutions prestigieuses et de collections privées.
     
    Licence YouTube standard © Centre des monuments nationaux


Galerie Photos


>>> Ressources pédagogiques à imprimer <<<